Tous les cavaliers rêvent de monter tranquillement à cheval. Nombreux sont les facteurs qui mènent vers le succès en équitation. La possession des bons outils et l’harmonie entre le cavalier et le cheval sont des éléments à prendre en compte. La selle fait partie des accessoires indispensables pour l’hippisme. Ceux qui souhaitent évoluer en la matière doivent s’équiper d’une selle spécialisée et fabriquée sur mesure. Mais comment se fait une selle de cheval au juste ?

Les points importants à noter sur les selles de cheval

La selle de cheval nécessite un travail artisanal long et soigné pour être bon. C’est pourquoi son prix est plus important. Malgré que les selles synthétiques apparaissent sur le marché, les artisans bourreliers attirent mieux les connaisseurs en matière de chevaux. Ils fabriquent de véritables selles en cuir. Vous pouvez commander votre selle en choisissant une selle américaine ou anglaise selon votre besoin, balade ou dressage. Il existe différentes selles selon son attribution. D’abord, il y a la selle western. Elle a des caractéristiques profonde, confortable et lourde. Avec sa dimension, elle occupe une importante place sur le dos du cheval. Ce dernier est protégé par un tapis de selle ou pad très épais. Ensuite, il existe la selle de dressage. Lors d’un dressage, le cavalier monte proportionnellement long. Il doit avoir plus de jambes sur le cheval. Les quartiers doivent donc être étroits pour une selle de dressage. Puis, la selle d’obstacles rejoint la liste.

Très allongée, elle offre une meilleure prise aux genoux lors d’un saut et à la réception. Par contre, les quartiers sont larges du fait que le cavalier monte absolument court. Ses genoux doivent s’appuyer sur les épaules du cheval en les mettant très en avant. Enfin, les amazones ont construit une selle à fourches. Elles servent à soutenir et à caler les deux jambes du cavalier à toutes les allures et pendant le saut. Pour se sentir parfaitement à l’aise, les fourches ont pour rôle de stabiliser la position du cavalier.

Les éléments clés de la fabrication d’une selle d’équitation

Vous avez déjà sûrement entendu le terme d’une bonne selle en équitation. Il s’agit d’une selle adaptée au corps du cheval pour ne pas le blesser. Le magasin Sellerie Gilbert vous propose ses selles et équipements divers pour l’équitation. Avant d’arriver dans les magasins, la conception d’une selle fait l’objet d’un grand nombre d’étapes. D’abord, il faut passer par l’arçon. C’est une structure rigide ou semi-rigide qui fait de la selle une selle. C’est le siège du cavalier. Il a une forme creuse en son centre. Ensuite, l’artisan fixe un système de sangles sur l’arçon. Ce système constituera le cœur du siège. Une matelassure en mousse, feutre ou en laine y sera garnie. Puis, l’artisan passe à découper les pièces de la selle. Chacun des éléments est tracé à l’aide des emporte-pièces pour être coupé. Après, il faut passer à l’assemblage de l’ensemble de pièces. Mettez en place et tendez le cuir du siège.

Il se suit la fixation des couteaux attribués aux étrivières ainsi que les petits quartiers et les contre-sanglons sur l’arçon. Sur la face interne de la selle, une pièce de cuir appelée le trapèze sera tendue pour cacher l’arçon. Les quartiers et faux quartiers ainsi que les matelassures seront posés. Enfin, l’artisan passe à la couture. La bourrellerie artisanale en vue de la finition pour exercer un laçage et un boutonnage.

Catégories : Pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *