Le casque à vélo est un accessoire vital pour la protection de la tête du cycliste. Mais, savez-vous comment se fabrique cet équipement de sécurité ? La fabrication d’un casque à vélo se déroule en plusieurs étapes que l’on va découvrir dans cet article. Toutefois, il est important de souligner qu’un casque à vélo se compose de deux parties essentielles : la mousse d’intérieur et la coquille extérieure. Zoom sur le processus de fabrication d’un casque à vélo !

La coquille extérieure du casque à vélo

La conception de la coquille extérieure est la première étape de la fabrication d’un casque à vélo. Cette partie est, généralement, recouverte par des décorations conçues en feuille de PVC ou de polymère. La feuille de polymère sera ensuite installée dans une machine qu’on nomme Thermo-formeuse. À l’intérieur de cette machine, la feuille est soulevée par un moule antérieurement chauffé à une température de 65°C. C’est grâce à cela que la feuille imite la forme du moule. La feuille sera, par la suite, aspirée vers la partie inférieure et redescend en remplissant tous les vides du moule.

Dès que la coquille extérieure aura attiédi et durci, il est maintenant temps de la découper en utilisant la main. Cette étape est essentielle pour séparer la coquille du reliquat de la plaque. Puis, on coupe les différents trous du casque à vélo, ceux qui impactent sur la ventilation. On peut réaliser cette étape par l’aide d’une machine, ou simplement à la main, en moyennant d’un fil chauffant. C’est de cette manière que les ouvertures de ventilation sont obtenues. Pour éliminer l’excès de polymère, il faut simplement tailler la coquille. Pour achever cette première étape, il suffit de sabler les bords, dans le but d’obtenir une découpe plus précise et nette. Pour trouver le meilleur casque à vélo, n’oubliez pas de voir ce site.

La mousse intérieure et les autres détails

Après la conception de la coquille extérieure vient la fabrication de la mousse que l’on place dans la coquille. La matière de conception de cette mousse est les perles de polystyrène. Ces perles se fusionneront après leur passage à l’intérieur de la machine nommée expanseur. La machine a pour rôle d’accroître le volume des perles de polystyrènes. Ensuite, les granules seront fusionnés avec de la vapeur et seront placés dans l’agitateur, afin d’avoir un volume constant. Quand les granules seront prêts, ils prendront forme via des moules.

Afin de mélanger les granules avec la vapeur, une presse doit être utilisée pendant 6 minutes. Après les 6 minutes, les granules seront soudés les uns aux autres. Puis, on met la mousse à l’intérieur de l’eau pour qu’elle se refroidisse et se retire du moule.

Puis, afin d’ajuster le casque à vélo au crâne des cyclistes, les fabricants mettent des coussinets d’ajustement. Les coussinets sont coupés via un emporte-pièce et pressés. Pour les fixer sur le casque à vélo, les fabricants utilisent des velcros. Ces derniers rendent également aisé le changement de la mousse.

Catégories : Sport

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *